Libérer notre âme captive du marché

Michel-Maxime Egger
La crise économique, sa nature et ses causes - samedi 10 septembre 2011 à 10:39
Durée : 301000
00

Le capitalisme n’est pas qu’un système économique. Il est aussi un esprit qui colonise nos âmes. Il n’est pas seulement extérieur à nous, il vit en nous. Il est tel une machine qui a réussi à exploiter nos angoisses et aspirations les plus profondes, à rendre notre puissance de désir captive du marché. On ne sortira pas de sa logique mortifère sans prendre conscience et se libérer de ces mécanismes. La transformation intérieure est nécessaire à la transformation du système économique. Elle constitue le fondement d’une nouvelle éthique.

Michel-Maxime Egger
Sociologue et journaliste

Sociologue et journaliste de formation, Michel-Maxime Egger est l’un des responsables d’Alliance Sud, la communauté de travail des grandes organisations Nord-Sud de Suisse. Animateur du réseau Trilogies, membre
du comité de la revue La Chair et le Souffle, il a participé à plusieurs ouvrages collectifs, dont « Nous réconcilier avec la terre » (Flammarion, 2009) et « Crise écologique, crise des valeurs » (Labor et Fides, 2010). www.trilogies.org

...