Islam et économie face à la crise - Compte-rendu

Jean-Yves Moisseron
La crise économique, sa nature et ses causes - samedi 10 septembre 2011 à 10:13
00

Comme dans toutes les approches du monde se réclamant d’un point de vue traditionnel, l’Islam annonce la crise actuelle, propose des clés d’interprétation et des moyens d’y remédier. Le corpus des hadiths, c’est à dire des traditions prophétiques qui forment avec le Coran, la base du droit islamique, annonce la crise actuelle dans sa partie eschatologique. Si l’avidité et une dégradation des valeurs morales sont mises en avant, l’explication est également politique et sociale. Les solutions reposent sur une limitation et un encadrement des activités économiques, le rejet de la spéculation et la mise en oeuvre d’une forme de finance éthique : la finance islamique. Elle conduit notamment à empêcher l’autonomisation de l’économie vis à vis du pouvoir politique. L’économie doit demeurer au service de l’humanité dans la protection d’un dépôt divin dont les hommes ne sont pas les propriétaires mais de simples gestionnaires. Il s’agit donc d’une invitation à ne pas céder à l’aliénation et à la déresponsabilisation auxquelles conduit le capitalisme mondialisé. Dans l’économie islamique, il s’agit de retrouver le sens d’une orientation vers le divin et non pas vers celle du profit, symbole de l’avidité de l’ego.

Jean-Yves Moisseron
Chercheur en économie, Université de Paris 1, Paris 8 et CNRS

Chercheur en économie à l’Institut de recherche pour le Développement, il est aussi professeur associé de plusieurs universités en Egypte. Enseignant à l’IEDES (Université Paris 1) et à l’EHESS, il est expert à l’Agence Nationale de Coordination de la Recherche sur l’Energie et membre du conseil Scientifique du GIS Collège International des Territoires (Paris 1- Paris 8, CNRS).

Autres conférences :
...